Lerecours - blog - taux nominal

La lecture d’une offre de prêt

Il est souvent indigeste et confuse tant il y a de mots techniques employés. Aussi, il est difficile de s’y retrouver pour apprécier tous les aspects du crédit que l’on s’apprête à souscrire. De surcroît, comparer plusieurs offres de crédit devient un véritable parcours du combattant.

Les indicateurs à suivre

L’un des indicateurs à retenir pour comparer au plus juste ces propositions est le TEG (Taux Effectif Global). Il représente le coût réel de votre prêt, qui intègre, en plus des intérêts, tous les frais que vous devez payer obligatoirement pour obtenir votre prêt. Il peut s’agir des frais de dossier, des frais de garantie ou encore des primes d’assurance emprunteur.

Ce taux est à différencier du taux nominal (appelé également taux d’intérêt) qui représente uniquement la part des intérêts que vous aurez à payer en plus du capital si vous souscrivez le prêt proposé. Le taux nominal peut être règlementé, lorsqu’il est défini par la loi (Prêt Epargne Logement, Prêt à Taux Zéro) ou librement fixé par votre banquier. Dans ce cas, le taux nominal correspond généralement au taux auquel votre banque peut elle-même emprunter, majorés de différents paramètres tels que les risques ou encore la politique commerciale.

Il est à noter que ces taux ne doivent pas dépasser un certain seuil appelé taux d’usure, qui est fixé par la loi et révisé chaque trimestre par la Banque de France. Bien évidemment, ce taux d’usure s’appréciera en fonction du TEG qui inclus le taux nominal majoré des frais conditionnant l’octroi du crédit sollicité.

Ainsi, lorsque vous parlez d’un taux, il est important de savoir à quoi vous faite allusion. Cela peut avoir une incidence non négligeable sur l’issue de votre négociation et sur les enjeux financiers à venir.

En résumé, le taux déterminant à retenir pour comparer différentes offres de prêt est le TEG qui vous indiquera le coût réel des crédits proposés.