16 associations de consommateurs agréées par l’Etat peuvent engager des actions de groupe. Une façon de donner un monopole à ces organismes qui – après plus d’un an – sont loin d’avoir prouvé leur efficacité. A se demander si la loi Hamon représente une véritable avancée pour les consommateurs.

Cinq actions ont été lancées… voici l’inventaire à la Prévert : SFR, Foncia, Axa (la plus lourde en terme financier potentiellement), l’AGIPI et 3F…. Bref pas grand-chose. Rien sur les banques (ah oui mince, elles sont exclues du dispositif), rien sur Volkswagen, rien sur les délégations de service public, rien sur l’extension à outrance des hypers…

Nous sommes régulièrement confrontés à des risques sériels… les consommateurs nous connaissent déjà sur nos activités de conformité bancaire des contrats de financement et se disent « tiens pourquoi pas faire appel à Financière Autrement » sur tel ou tel sujet… N’étant pas une association, nous avons tenté sur deux sujets totalement différents de mener de concert avec ces 15 associations habilitées des actions… 99 % n’ont même pas daigné nous répondre (alors que nous avions écrit et appelé dans la foulée de notre courrier)… Une seule, par la voix d’une charmante centenaire, sans doute réveillée de sa sieste matinale, nous a indiqué que ces actions de groupe ne les intéressaient pas…

La morale de cette histoire est que ces associations se rapprochent davantage des clubs de retraités qu’il ne faut pas trop bousculer. Pensant faire le bien, ils enkystent (involontairement soit) le mal. Inutile de vous dire que je rêve jour et nuit que la France se bouscule, se judiciarise, s’américanise, s’uberise… L’ordre vient du désordre.

Un intéressant papier de Maitre JAIS paru dans « Option Finance » avance même que ces associations ne sont même pas équipées (et j’ajoute : ne le souhaitent pas pour les avoir aussi sollicitées sur le sujet !) pour pouvoir traiter ces actions pour lesquelles elles ont candidatées ! Chères associations, assumez votre rôle, ayez de l’ambition, allez-y !

Jean-Pascal Mattei
CEO Financière Autrement